Par Cedrick Sadiki

Plus de 600 kg de coltan ont été saisis ce dimanche 24 Mars par la Police des Mines au niveau de la barrière de Rutoboko à quelques km de Goma, chef lieu de la province du Nord-kivu. Ces matières premières étaient en provenance du site minier de Rubaya dans le territoire de Masisi. Les frondeurs et les contrebandiers ne manquent pas d’imagination pour faire passer des marchandises aux différentes barrières.

Les minerais étaient dissimulés dans les pneus d’un véhicule Land Cruiser appartenant à un particulier. Ils étaient destinés à un pays voisin, selon Daniel Mbayo, coordonnateur provincial de la Commission nationale de lutte contre la fraude minière (CNLFM).

Notons que ces minerais comptent environ 50 mille dollars Américains.

La province du Nord-Kivu produit environ un million de tonnes de minerais chaque année, notamment le coltan et la cassitérite. Mais les recettes sont minces à cause de la fraude.

Les fraudeurs recourent à différentes stratégies pour faire sortir les minerais des zones d’extraction de l’Est de la RDC. Des femmes faufilent des colis dans leurs vêtements, des motos cyclistes versent des matières brutes dans les réservoirs de leurs motocyclettes, d’autres dans des bidons remplis de lait.

Depuis des années, des véhicules sont interceptés à la frontière entre la RDC et le Rwanda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Greenpeace : Halte à la destruction des tourbières du bassin du Congo

Par Ruben MAYONI et Joslin BABA Dans un communiqué rendu public le 28 juin dernier, l’ONG …