Par Jean-Hilaire Shotsha

Monsieur Joseph Kabila Kabange, vous voilà à la fin de votre règne à la magistrature suprême de notre pays. Ce jeudi 24 janvier 2019, nous assistons au passage civilisé du pouvoir comme vous l’avez toujours souhaité. En aucun cas, monsieur le président, vous avez voulu le malheur de congolais, raison vous n’avez pas brigué un troisième mandat comme on l’imaginait. Vous nous avez surpris. Cette lettre vous interpelle à bien guider les membres du Front commun pour le Congo (FCC) qui vont gouverner ensemble avec le nouveau président élu, issu de l’opposition.

Monsieur le président, l’opinion tant nationale qu’internationale pense que vos proches, membres du FCC qui vont intégrer le nouveau gouvernement seront là que pour empêcher le président Félix de bien gérer la nation. Certains pensent même que le passage de ce pouvoir est un cadeau empoisonné que vous offrez au nouveau président. Mais, sachez le monsieur le président honoraire, si cela s’avère être vrai, ce même cadeau risquerait de tourner contre vous. Car, CACH (Cap pour le changement) et votre coalition FCC, avez qu’un seul défi à relever. Celui de bien gérer pour gagner la confiance du peuple congolais.

Au cours d’une conférence de presse, vendredi 26 janvier 2018 au Palais de la Nation, vous avez regretté de n’avoir pas réussi à transformer l’homme congolais. Ce qui coïncide avec le tout premier pilier de votre successeur qui met au centre l’Homme. C’est une opportunité qui vous est offerte pour réussir, en travers le premier qui sera du Front commun pour le Congo selon la constitution et ses ministres. Comme sénateur, vous aurez aussi un rôle à jouer pour l’émergence du Congo que vous avez toujours voulue.

Monsieur le président Kabila, l’échec ou la réussite de ce quinquennat sera justifié par votre coalition. Car, la majorité des institutions seront sous votre contrôle. Vous êtes majoritaire à l’assemblée nationale et au niveau des assemblées provinciales. L’Assemblée nationale, la Primature, le sénat, certains ministères et plusieurs provinces seront entre les mains du FCC.

Monsieur le président honoraire et sénateur à vie Joseph Kabila, veillez à l’émergence du Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Page d’opinions « Ce que nous ne devons pas accepter en tant que citoyens », Jean Claude Katende

Par La Rédaction La République Démocratique du Congo est un pays qui appartient à tous les…