Par Joslin Lomba

TSHAKU.NEWS a fait sa sortie officielle ce lundi 25 mars 2019 dans la salle de spectacle de SHOWBUZZ à Gombe. C’était en présence de plusieurs professionnels des médias congolais y compris le Président de la structure MILRDC.

Le promoteur de ce média, Steeve Mbuyi, ancien journaliste de B-One Télévision et Radio, a expliqué la particularité dudit média devant les professionnels des médias et le choix de cette nomination TSHAKU NEW.

« TSHAKU est un nom d’oiseau (Jaco, Perruche ou Perroquet) mais dans l’une des langues congolaises. En ayant l’idée de créer un média, je n’ai pas voulu prendre un nom qui soit en langue française mais plutôt dans l’une de nos  langues nationales, question de garder la culture congolaise. J’ai fouillé dans la faune et dans la flore, qu’est ce qui serait particulier qui pouvait être mis en exergue et là, je suis tombé sur le Jaco. Le Jaco est un perroquet, mais pas n’importe quelle espèce de perroquet, il rapporte fidèlement ce que vous lui apprenez. Il ne répète pas que pour répéter mais il rapporte ce qu’il entend, ce que vous lui demandez de répéter. C’est également ça le rôle du journaliste, rapporter ce qu’il a vu, ce qu’il a entendu. Et donc, c’est cela la mission première de Tshaku-news. L’info vécue, l’info retransmise », a expliqué Steeve Mbuyi.

Le président des médias en ligne en RDC, Israel Mutala a expliqué l’importance des médias en lignes. Et, La qualité des informations que doivent fournir ces nouveaux médias aux internautes sur le territoire local, national et international.

« J’ai une joie de voir un autre nouveau média en ligne en RDC. Je félicite ce journaliste qui a eu le courage de le mettre en place. Étant responsable, le journaliste doit savoir que la presse est un instrument au service de la Nation et non du dérapage comme en font certains. Nous voulons que ce média offre une information de qualité et bien diversifiée. Surtout comme obligation, nous voulons le respect strict de la charte de média en ligne. Nous souhaitons que ce média puisse contribuer à façonner le paysage médiatique congolais » a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Greenpeace : Halte à la destruction des tourbières du bassin du Congo

Par Ruben MAYONI et Joslin BABA Dans un communiqué rendu public le 28 juin dernier, l’ONG …